eJust
Newsletter
e-Justice, le point de vue de Nicolas Mohr
9 Mai 2019 par eJust
EJust

Nicolas Mohr, directeur général de la médiation des entreprises, placée auprès du ministre de l’Economie et des Finances. 

Nicolas Mohr est depuis 2011 directeur général de la médiation des entreprises, placée auprès du ministre de l’Economie et des Finances. Précédemment, il a notamment été directeur sectoriel à l’agence Business France et a réalisé plusieurs missions à l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale et au ministère des Armées.

Le Médiateur des entreprises est placé auprès du ministre de l’Économie et des Finances. Il vient en aide aux entreprises et aux organisations publiques, afin de les aider à résoudre leurs différends.

Quels sont les principaux enjeux de la médiation dans le contexte économique actuel ?

Nous pouvons être saisis pour des différends entre acteurs privés, notamment entre PME et grands groupes, ou entre acteurs privés et publics. Un tiers des médiations concernent les marchés publics.

La médiation apparaît particulièrement adaptée au monde économique actuel. Elle permet de dénouer les blocages qui peuvent miner les relations d’affaires. Le différentiel de taille notamment, entre deux acteurs économiques, peut potentiellement créer un rapport de forces. Par le dialogue, on peut sortir d’une situation où la loi du silence peut prévaloir, les acteurs n’agissant pas par crainte, lassitude, ou peur de représailles. 93 % de nos saisines proviennent de TPE et de PME.

De plus, alors que l’on constate une accélération des relations d’affaires, la médiation, qui peut résoudre en quelques semaines ou quelques mois de nombreux cas, offre l’agilité et la souplesse compatibles avec ce rythme accéléré.

Le Médiateur des entreprises reçoit plus d’une centaine de demandes par mois. En tant que service public, notre saisine est gratuite. Le premier motif concerne les conditions de paiement. La proportion des médiations ayant abouti de façon satisfaisante pour les deux parties est de près de 75 %.

Les acteurs économiques qui font appel à un médiateur économisent ainsi du temps et de l’argent, qu’ils peuvent ensuite investir dans leur développement.

Concrètement comment se passe la démarche auprès du médiateur ?

La saisine du Médiateur s’effectue sur notre site www.mediateur-des-entreprises.fr. Nous avons un réseau de médiateurs, formés à la médiation, sur l’ensemble du territoire.

Sous une semaine, la partie qui nous saisit est rappelée par un médiateur, pour échanger et mieux comprendre sa difficulté, avant de contacter l’autre partie si celle-ci n’est pas déjà informée. La démarche n’est ni contraignante ni obligatoire pour l’autre partie, mais il n’y a que très peu de refus.

Le médiateur précise sa manière d’intervenir auprès des différentes parties, qui repose toujours sur les mêmes principes : neutralité, confidentialité, liberté et responsabilisation des parties. Son rôle est de créer un climat de confiance, propice au dialogue. Il aide les parties à comprendre leurs positions et leurs intérêts respectifs dans le différend qui les oppose.

Les échanges peuvent commencer à distance entre le médiateur et les parties, mais les parties sont ensuite amenées à se rencontrer, pour pleinement se comprendre.

Selon vous, comment la médiation contribue à l’amélioration de la compréhension entre les acteurs économiques ?

On parle beaucoup de travail collaboratif ou de co-construction entre acteurs économiques. Cependant, de manière opérationnelle cela peut être difficile, notamment entre des acteurs de tailles ou de cultures différentes. Il n’y a alors pas toujours un bon niveau de confiance pour aborder les incompréhensions ou les différends, or les difficultés viennent trop souvent de cette absence de dialogue.

La médiation est un formidable outil pour permettre de renouer ce dialogue, de pleinement associer les parties prenantes à la résolution de leurs différends et ainsi   de renforcer la confiance réciproque. L’action va donc consister à réunir les conditions pour faire émerger des solutions opérationnelles et pertinentes, pas de les apporter. La solution est rapidement et librement co-construite par les seules parties intéressées.

En favorisant le dialogue en amont dans les différends économiques, la médiation participe à des relations plus équilibrées et à l’amélioration de la compréhension entre les acteurs économiques.

Articles similaires

EJust
Newsletter
e-Justice, le point de vue de François Pinon...
10 Juillet 2019 par eJust
EJust
Newsletter
e-Justice, le point de vue d’Olivier Chadute...
27 Juin 2019 par eJust
EJust
Newsletter
e-Justice, le point de vue d’Antoine Garapon...
13 Juin 2019 par eJust
EJust
Newsletter
e-Justice, le point de vue de Morenike Obi-Farinde...
22 Mai 2019 par eJust
EJust
Newsletter
e-Justice, le point de vue de Nicolas Mohr...
9 Mai 2019 par eJust
EJust
Newsletter
e-Justice, le point de vue de Marie Danis...
25 Avril 2019 par eJust
EJust
Newsletter
e-Justice, le point de vue de Sumi Saint Auguste...
18 Avril 2019 par eJust
EJust
Newsletter
e-Justice, le point de vue de Benjamin English...
5 Avril 2019 par eJust
EJust
Newsletter
e-Justice, le point de vue d’Esteban Perrotti...
12 Avril 2019 par eJust
EJust
Newsletter
EUROJURIS FRANCE et eJust lancent la 1ère platefo...
29 Mars 2019 par eJust
EJust
Newsletter
e-Justice, le point de vue de Romain Dupeyré...
21 Mars 2019 par eJust
EJust
Newsletter
e-Justice, le point de vue d’Alice Pezard...
15 Mars 2019 par eJust
EJust
Newsletter
e-Justice, le point de vue de Bruno Deffains...
25 Février 2019 par eJust
EJust
Newsletter
e-Justice, le point de vue de Mamadou Ismaïla Kon...
14 Février 2019 par eJust
EJust
Newsletter
e-Justice, le point de vue de Jean-Guy Mahaud...
7 Février 2019 par eJust
EJust
Newsletter
e-Justice, point de vue de Benjamin Jean, préside...
31 Janvier 2019 par eJust
EJust
Newsletter
e-Justice, point de vue de Pierre Berlioz...
24 Janvier 2019 par eJust
EJust
Newsletter
e-Justice, point de vue de Thomas Clay...
17 Janvier 2019 par eJust
EJust
Newsletter
Manifeste Paradigm(e)...
10 Janvier 2019 par eJust